Quand on est dans le ciel à une vitesse de quelques centaines de km/h, le corps subi une pression et d’autres conditions qui se diffèrent de celles sur terre. Cela entraîne divers désagréments sur la santé qui peuvent mineurs ou non, selon les cas. Comment se présentent-ils et que faire pour les éviter ?

  Les symptômes du mal de l’air   Les nausées   Les symptômes du mal de l’air les plus fréquent sont les nausées. Ces dernières sont dans la majorité des cas accompagnées par du vomissement et des vertiges.  

La déshydratation   Il faut savoir que l’air en haute altitude est sec. Cette sécheresse provoque ainsi une déshydratation. On a la sensation d’avoir une peau sèche. Pour ceux qui portent des lentilles de contact, des sensations désagréables au niveau des yeux se font sentir.   Le ballonnement   Le ballonnement fait partie des manifestations du mal de l’air.

Cette malaise est due à la baisse considérable de la pression barométrique entraînant l’expansion d’un certain gaz.   Les troubles auditifs   A cause de la variation de pression pendant l’atterrissage et le décollage, on peut sentir des troubles auditifs qui peuvent être caractérisés en otite barométrique.   L’embolie pulmonaire   Être assis dans la même position trop longtemps entraîne la formation de caillots dans le sang, surtout si on ne peut pas bouger. Dans certain cas, cela peut provoquer une embolie pulmonaire.

C’est très fréquent pour les vols long courrier.   Le décalage horaire   Un des problèmes engendrés indirectement par le voyage en avion est le décalage horaire. Vu qu’en voyageant, on est propulsé d’un pays à un autre en quelques heures.

On peut ressentir divers désagréments tels que la fatigue, insomnies, maux de tête ….   Comment éviter le mal de l’air ?   Pour éviter le mal de l’air, des bonnes attitudes sont à respecter :   Manger léger   Tout d’abord, il ne faut pas prendre un repas lourd avant le vol. De même pendant ce-dernier. Il est préférable de choisir des aliments légers.

Si vous avez opté pour un vol pas cher, cela ne sera pas un problème.   Boisons gazeuses et alcool   En ce qui concerne les boissons, évitez de prendre des gazeuses et de l’alcool. Sachez que la haute altitude décuple leurs effets.   La meilleure position   Prenez la position qui vous convient le mieux. Si c’est possible, allongez-vous au maximum sur votre siège.

Ce ne devrait pas causer de problème pour les voyages en classe affaire. Si vous êtes très sensible au mal de l’air, réservez une place près des ailes de l’avion. Certes, c’est l’endroit où les turbulences sont moins senties.  

Des médicaments à prendre   Des médicaments pour traitement préventif sont disponibles en pharmacie. Vu qu’ils provoquent un important effet de somnolence, ils conviennent parfaitement aux vols long courrier. N’hésitez pas à demander à votre médecin de vous prescrire un calmant ou un anti-nauseux.

 Esprit positif   Essayez de ne pas penser aux malaises que vous pourrez avoir durant le vol. Imaginez plutôt vos vacances, les belles plages, les hôtels et tout ce que vous pourrez y faire.  

Parler   Une des meilleures manières d’éviter le mal de l’air est de parler avec la personne à votre côté, sans autant l’embêter. Pourtant, il se peut que celle-ci ne parle que l’anglais. Pour vous aider, le centre Angelio Academia vous propose des cours d’anglais à Paris.